Fuck Genetics
Don't Miss

Les consignes du voisin ne sont pas pour vous !

Arrive-t-il, durant vos WoDs, que le coach passe devant vous, ne vous dise rien (ou simplement un mot d’encouragement) et qu’il passe à votre voisin et là lui donne une consigne particulière (écartes les pieds, tournes les cuisses, écartes les genoux, etc…).

Très souvent, non ?

Et quel est le réflexe que vous avez très souvent (ne soyez pas timide, je le vois parfaitement durant les séances!)? Vous appliquez la consigne également, en supposant qu’elle s’applique à vous aussi.

Et bien non, chaque consigne est individuelle. Ce que le coach demande à un athlète ne sera pas la même chose à un autre.

Exemple sur le verrouillage des hanches.

Chez certains athlètes, faire une rotation des cuisses est une bonne consigne pour qu’il comprenne le verrouillage des hanches (et donc l’engagement plus fort des fessiers) sur un squat.

Pour d’autres, c’est « sers le cul ».

Pour d’autre encore, c’est « écartes les genoux ». Et pour cette dernière consigne, cela peut aussi être pris au sens littéral, lorsque le pratiquant a les genoux qui se rapprochent dangereusement.

Le coach apprend, à force que vous voir vous entraîner, de vous corriger, comment vous comprenez les choses, qu’est-ce qu’il faut vous dire pour obtenir la bonne réponse (c’est une des raisons qu’au début du coaching, c’est un peu laborieux, il utilisera plusieurs consignes à la suite pour voir laquelle vous convient).

Alors, si pour vous verrouiller le bassin passe par « écartes les genoux » et qu’il dit à votre voisin « tournes les cuisses vers l’extérieur »… qu’allez-vous faire ?

Rien bien sûr ! Continuez comme vous le faites actuellement, le coach ne s’adresse pas à vous !

Le principe des consignes en coaching en CrossFit

En coaching, et donc aussi en Coaching CrossFit, une consigne n’est pas une explication d’un point technique. C’est simplement une indication verbale, visuelle, sonore ou tactile qui a pour objectif de modifier un geste, une posture ou la vitesse d’exécution.

Chacune de nous avons des vécus différents, une représentation de notre corps personnel, un vocabulaire propre à notre expérience. Le coach s’y adapte en variant les consignes en fonction de comment vous comprenez les choses. Si votre voisin n’a pas les mêmes bases (chose impossible puisque chacun a un vécu propre), il n’appliquera pas de la même manière une même consigne (sauf exception).

C’est d’ailleurs un des problèmes que l’on peut rencontrer quand les athlètes visionnent une vidéo : chacun la comprend à sa manière… et donc appliquera les consignes différemment.

Ainsi, attention à respecter les consignes que votre coach VOUS donne personnellement (ou à un groupe en général) et non les consignes qu’il donne à un CrossFiteur en particulier.

Et entre temps, Fuck your Genetic, Train Hard !